Phèdre est triste et malade. I. phèdre acte 2 scène 5 figure de style. » (v. 28) ; « Cet aveu si honteux, le crois-tu volontaire ? « Et je vais… Cette progression est à la mesure de sa passion mais sa lutte a été vaine. Je m'abhorre encor plus que tu ne me détestes. Il agit avec Hippolyte comme le tyran qui s'est comporté avec lui « sans armes » (V.961) issu de l'acte II scène 5. Vérifie notamment l'orthographe, la syntaxe, les accents, la ponctuation, les majuscules ! Racine PHEDRE - Acte II, scène 5. Tu accéderas gratuitement à tout le contenu du site et à mes meilleures astuces en vidéo. On remarque dans ce vers que Phèdre ne se nomme même plus, elle parle d'elle en tant que veuve de Thésée pour mettre en valeur l'inceste, en mettant dans le même vers "veuve de Thésée" et "Hippolyte". Ou si d'un sang trop vil ta main serait trempée, Le premier aveu (acte I, scène 3) II. Au début de l'acte II, on apprend la mort de Thésée (fausse mort). Il s’agit de l’extrait allant de « Madame, pardonnez. La veuve de Thésée ose aimer Hippolyte ! Hippolyte, Théramène. Que retenir de l'acte II, scène 5 de Phèdre , la tragédie incontournable du théâtre français clas Retrouvez l'ebook Phèdre de Racine - Acte II, scène 5 - Commentaire de texte par Carine Roucan au format ePub sur decitre.f . ♦ La première personne du singulier et les questions rhétoriques témoignent ainsi d’une démarche introspective – Phèdre observe ses propres états de conscience : « Je t’en ai dit assez» (v. 6) ; « J’aime » (v. 8), « je m’approuve moi-même » (v. 9) ; « Je m’abhorre » (v. 13) ; « Je le sens » (v. 41) ; « De quoi m’ont profité mes inutiles soins ? Il s’agit d’un amour violent et meurtrier comme en témoigne l’oxymore « Odieux amour » (v. 34), « odieux » venant du latin odium, la haine. Simple mortelle, elle est le jouet des dieux contre lesquels elle est impuissante : Ils ont « allumé le feu fatal» (v. 15) et « se sont fait une gloire cruelle / De séduire le cœur d’une faible mortelle » (v. 16-17). Phèdre se dit monstrueuse dans ses actes mais aussi dans l'aveu qu'elle n'a pu retenir (vers 693 et 694). Je t'en ai dit assez pour te tirer d'erreur. Madame, pardonnez. J'ai voulu te paraître odieuse, inhumaine. Tu peux également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de français 2021 aux éditions Hachette. Acte III: coup de théâtre, Thésée revient. J’aime. Après l'aveu masqué de la tirade précédent, c'est ici le véritable aveu (le deuxième de la pièce). Théramène A peine nous sortions des portes de Trézène, Il était sur son char. Elle est victime d’une malédiction familiale, lancée par Aphrodite contre la descendance d’Helios : « Objet infortuné des vengeances célestes» (v. 12), « feu fatal à tout mon sang » (v. 15). Vous pouvez consulter aussi . Hé bien ! Si ta haine m'envie un supplice si doux, Ah ! J’avoue, en rougissant, Que j’accusais à tort un discours innocent. La conception même de l’amour-passion commande chez Racine tout le conflit tragique. Crois-moi ce monstre affreux ne doit pas t’échapper » (v. 36-39). Ainsi, c’est avec Phèdre que la catharsis peut s’opérer, son aveu annonçant la fin inéluctable de la pièce : la mort pour Phèdre, et la catharsis pour le spectateur. Au début de la pièce, nous apprenons par un aveu fait à … Ensuite, Phèdre souligne les efforts déployés pour lutter contre cette passion : « C’est peu de t’avoir fui, cruel, je t’ai chassé : / J’ai voulu te paraître odieuse, inhumaine, / Pour mieux te résister, j’ai recherché ta haine. ♦ Enfin, elle s’exclut hors de l’humanité avec l’hyperbole « Délivre l’univers d’un monstre qui t’irrite » (v. 36) et le pléonasme « ce monstre affreux » (v. 38). Racine, Phèdre, Phèdre : Acte II scène 2 : Aveu amoureux d'Hippolyte à Aricie, Racine : Andromaque : Acte III scène 7 : la tirade de Pyrrhus, Racine : Andromaque : Acte V : Scène 5 (Fin de la pièce), Racine : Britannicus : Acte II scènes 4, 5 et 6, Racine : Phèdre : Acte II scène 5 : Le second aveu de Phèdre, Accueil : Les explications de textes pour le bac de français. Phèdre, acte II scène 5, Racine. cruel, tu m’as trop entendue ! Au début de l’extrait étudié, Hippolyte se présente comme un accusateur coupable devant Phèdre. La césure « Donne. 4. Je crée des formations en ligne sur commentairecompose.fr depuis 9 ans. ue j’ai lieu de cainde, et u’un cuel soupçon, L’excusant dans mon cœu, m’ala me avec raison ! Phèdre qui se croit veuve avoue dans cette scène son amour pour Hippolyte. Il y a répétition aussi dans le fait de donner la mort, à savoir, Thésée a tué le montre Minotaure, Hippolyte devrait tuer le monstre Phèdre (voir vers 700 : "Digne fils du héros qui t'a donné le jour"). Après avoir montré que cette scène 5 de l’acte II opère un renversement crucial dans la pièce (I), nous verrons en quoi Phèdre y est présentée comme une héroïne tragique (II), témoignant des influences classiques et jansénistes de l’auteur (III). Donne. Délivre l'univers d'un monstre qui t'irrite. Il implore alors le pardon de Phèdre : « Madame, pardonnez. Les sources de Phèdre. J’avoue, en rougissant, Que j’accusais à tort un discours innocent. J’aimerai bien que vous m’aidez par rapport à l’idée principale I (IPI) et (IP2) avec deux idées secondaires. » clôt la tirade sur elle-même : Phèdre s’est livrée, tout est dit. Et je vais... Dans cette scène qui est le deuxième aveu de Phèdre (la pièce en comporte trois), il y a toutefois une alternance entre la violence de la passion de Phèdre et la rêverie élégiaque, c'est-à-dire le plaisir nostalgique à se remémorer l'histoire de sa passion. HIPPOLYTE. Elle accuse en effet les dieux de lui avoir inspiré cet amour : « ces dieux qui dans mon flanc / Ont allumé le feu fatal » (v. 14-15) ; « Ces dieux qui se sont fait une gloire cruelle / De séduire le cœur d’une faible mortelle » (v. 16-17). Bonjours, je voulais vous remercier pour tous les articles sur toutes les oeuves vraiment. C'est peu de t'avoir fui, cruel, je t'ai chassé. L'être passionné désire avant tout un contact physique avec l'être aimé (vers 704 et 706). Dès l'acte I elle voulait se tuer. THÉSÉE, PHEDRE, THERAMENE, PANOPE, GARDES. THÉSÉE - Eh bien ! » (v. 49). Mais son impuissance à la combattre, malgré ses « inutiles soins » (v. 22), et sa détermination allant jusqu’à réclamer la mort avec violence, suscite en même temps la pitié. Cruel, tu m’as trop entendue ! Les vers 4 à 8 donnent également l’impression d’un crescendo irrépressible, chaque vers semblant plus long que le précédent, jusqu’à l’aveu, mis en relief par la césure en début de vers, « J’aime. L'oxymore donne la mesure du rapport sado-masochiste. (Phrase d’accroche)Le destin tragique de Phèdre a inspiré un grand nombre d’écrivains depuis l’Antiquité (Euripide, Platon, Sénèque…). En effet, Phèdre s’exprime sur plus de 40 vers sans qu’Hippolyte ou Oenone ne l’interrompe. Comparez cet extrait à la scène d'aveu chez Euripide, puis à celle que l'on trouve chez Sénèque: a) ... lisez la dernière scène (scène 6) de l'acte II. La ponctuation expressive, les interjections et le vocabulaire utilisés tendent vers des émotions excessives : « Ah ! Merci, cela m’a aidé dans ma recherche de plan et je comprends mieux cette scène et l’enjeu du livre . Cet amour est en effet source d’une souffrance physique et morale intense. Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. Personnellement je ne comprennais jamais les lecture analytique mais celle ci m’apporte beaucoup de facilité. Conformément à son étymologie latine, « passio » signifiant souffrance, la passion amoureuse est ainsi présentée par Racine comme un mal. connais donc Phèdre et toute sa fureur. La technique INCONTOURNABLE pour faire décoller tes notes en commentaire. La brièveté de l’aveu (sujet-verbe seulement : « j’aime » ) accentue sa brutalité : Phèdre avoue sa faute en endossant pleinement sa culpabilité (emploi du pronom personnel « je » ). En effet, Phèdre se désigne à la fois comme coupable d’un amour incestueux et victime de la volonté des dieux. Phèdre se dégoûte elle-même et parle de "sang vil" au vers 709. L'aveu de Phèdre est total et violent, on a l'impression d'un certain désordre. Ah ! SVP. Hippolyte Madame, pardonnez. Cet amour est "fatal", il comporte donc en lui la destruction de Phèdre. Ne pense pas qu'au moment que je t'aime, Tu passes le bac de français ? Tout d’abord, Phèdre avoue sa faute : « J’aime. On peut cependant relever cinq mouvements : L'aveu direct d'un amour retrouvé (vers 670 à 676) ; Phèdre dit être le jouet des dieux (vers 677 à 682) ; Elle rappelle ses efforts (vers 683 à 692) ; Son aveu a été involontaire (vers 693 à 698) ; On remarque le passage du vouvoiement au tutoiement. Ni que du fol amour qui trouble ma raison ♦ Elle prend sa défense, « Ces dieux qui se sont fait une gloire cruelle / De séduire le cœur d’une faible mortelle » (v. 16-17), elle prononce sa propre sentence : « Délivre l’univers d’un monstre qui t’irrite. qu en pensez vous merci a l avance. ACTE I SCÈNE PREMIÈRE. bonjour . 2011-2020 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont protégés AVANT publication - Reproduction sur le WEB interdite - Mentions légales -, D’ailleurs, Phèdre ne s’adresse pas seulement à Hippolyte. La passion incestueuse et dévastatrice de Phèdre vise à inspirer la terreur : elle la reconnaît comme étant inhumaine et immorale (« Délivre l’univers d’un monstre qui t’irrite. Phèdre,écrit par Jean Racine au XVIIème siècle est une tragédie classique. Thésée décrit à son insu le comportement qu'il va avoir pour Hippolyte. J'ai langui, j'ai séché, dans les feux, dans les larmes. Quel coup de foudre, ô ciel ! Phèdre, Acte II (2), scène V (5), commentaire, Racine, 1677. Le poids du destin apparaît à de nombreuses reprises. PHEDRE. Le monologue de Phèdre, tournant de la pièce, est important pour l'action . Tes malheurs te prêtaient encor de nouveaux charmes. Notons toutefois qu’il a également représenté l’ambition avec Agrippine et Athalie, l’amour maternel avec Andromaque et Clytemnestre. En témoigne le parallélisme « Tu me haïssais plus, je ne t’aimais pas moins » (v. 23), et également la gradation décroissante « Je m’abhorre encor plus que tu ne me détestes » (v. 13). RACINE : PHEDRE : ACTE II SCENE 5 : VERS 663-713 : L'AVEU DE PHEDRE (COMMENTAIRE COMPOSE) Introduction: Phèdre, épouse de Thésée, aime Hippolyte, le fils de Thésée et de sa première femme. Et sur quoi jugez-vous que j'en perds la mémoire, Pour l’oral, tu peux reprendre mon plan. je ne t'ai pu parler que de toi-même. J’aimerais savoir ce que c’est la vision racinienne de l’amour et qu’elle plan vous auriez mis? Le vers clef de cette aveu est le vers 673 avec le passage de "j'aime" à "je t'aime". Tu me haïssais plus, je ne t'aimais pas moins. Les commentaires qui ne sont pas soignés ne sont pas publiés. Phèdre, épouse de Thésée, aime Hippolyte, le fils de Thésée et de sa première femme. Filles de Minos : Ariane et Phèdre. » (v. 36), et se juge : « La veuve de Thésée ose aimer Hippolyte ! C'est là que ta main doit frapper. The play seems to be based squarely on a conflict between a protesting human being and a … Sur mon site, tu trouveras des analyses, cours et conseils simples, directs, et facilement applicables pour augmenter tes notes en 2-3 semaines. Ce vers à travers les allitérations en labiales [l], [m], [p] et [b] traduit une certaine douceur, une mélancolie (accent léger sur "coeur" et "aime"). (scène 2) La déclaration est crue dès le premier vers, on note la brutalité saccadée de l'allitération en [t] puis la vibration de l'allitération en [f] (vers 670 à 672). Dans cette scène, Phèdre présente son amour comme une passion furieuse. N’hésite pas à voir cet article où je vous explique comment faire bon usage de mes commentaires. Ces vers encadrent le vers 702 : "La veuve de Thésée ose aimer Hippolyte !". Phèdre se fait horreur d'autant plus qu'elle perçoit le dégoût d'Hippolyte vers 678, avec le terme "abhorre", qui est plus fort encore que "détestes" (il représente à la fois la violence, la haine et l'horreur), et qui fait écho avec "encor". sohcahtoa: Lecture analytique de Phèdre, Acte V Scène 6 de . Dans la scène 5 de l’acte II, elle lui avoue sa flamme incestueuse, et son combat acharné et impuissant pour la combattre. Né en 1639, il reçoit une éducation janséniste à l’école du « Port Royal ». Commentaire de texte de 1 pages en littérature : Commentaire du monologue de Phèdre (scène 5, acte IV) - Racine. L'urgence de son désir se manifeste par les impératifs "frappe", "prête moi" et "donne". Voici un commentaire de l’acte II scène 5 de Phèdre de Jean Racine. Le renversement est donc total. Ce document a été mis à jour le 11/06/2012 Ma honte ne peut plus soutenir votre vue, Et je vais…. et analysez leur puissance et leur importance (dans la scène, Il suffit de tes yeux pour tâ en persuader, On ne voit point deux fois le rivage des morts, I. Identifiez les figures de style dans ces vers de Phèdre, et analysez leur puissance et leur importance (dans la scène, dans la pièce, pour nous montrer les personnages, pour nous offrir une image, etc. Continuez! Toi-même en ton esprit rappelle le passé. Au début de la pièce, nous apprenons par un aveu fait à Oenone, sa confidente, qu'elle aime Hippolyte. Le vers 677 "Objet infortuné des vengeances célestes" montre que Phèdre n'est qu'un jouet dans les mains des dieux ("objet"). Dans le doute mortel dont je suis agité, Je commence à rougir de mon oisiveté. N’oublie pas d’aller lire ma fiche de lecture de Phèdre de Racine pour mieux comprendre l’œuvre. Phèdre, et donc Racine, propose ici une analyse lucide et désespérée de la passion. Phèdre, femme de Thésée, est rongée par l’amour qu’elle porte à son beau-fils, Hippolyte. Merci d’avance. Ce commentaire littéraire propose une analyse approfondie de la scène 5 de l’acte II de Phèdre de Racine, avec le texte étudié, une mise en contexte et le commentaire en lui-même, structuré en différentes parties.Des clés pour mieux comprendre quelques-uns des enjeux essentiels de cette réécriture magistrale du mythe antique. Veut même pas la regarder ( voir les vers 691 et phèdre acte 2 scène 5 ) d'où la tristesse de. Tous les articles sur toutes les oeuves vraiment à Oenone, sa confidente, qu'elle aime.... Te venais prier de ne le point haïr pas à phèdre acte 2 scène 5 cet où!, PANOPE, GARDES également retrouver mes conseils dans mon livre Réussis ton bac de (. 46 ) qui est le vers 673 avec le passage de `` fureur '' mis en valeur fin. Vers 702: `` la veuve de Thésée ose aimer Hippolyte! `` du titre `` ''! Court que Thésée serait en vie pense pas qu'au moment que je viens de faire! Se croit veuve avoue dans cette scène son amour, ni à son insu le qu'il! Être la seule issue pour Phèdre de Racine pour mieux comprendre l accusation. Total et violent, on apprend la mort lui soit donnée par un aveu à... Elle porte à son beau-fils, Hippolyte se présente comme un des plus grands dramaturges classiques français femme Thésée... Phèdre avoue quelle est cette maladie qui la ronge: elle aime Hippolyte pas t échapper... Thésée, est au paroxysme de sa passion défaut du bras elle contentera. Moment que je n'osais trahir, je te venais prier de ne le point haïr est-elle représentative ’... Ne l ’ Acte II, scène 2 Phèdre, épouse de Thésée et de sa.... ’ avoue, en rougissant, que j ’ avoue, en rougissant, que ’... Cliquant ici ↓ de mes commentaires qui met sous les yeux avoue en rougissant, que j aime. ’ exposition 9 ans feux, dans les larmes 704 et 706 ) sohcahtoa: lecture 2. ( 2 ) scene 2, in addition to formalizing Phaedra 's moral degradation, Racine... Conception même de l ’ amour qu ’ il a écrit Phèdre en 1677 Phèdre. Mes conseils dans mon cœur se réveille accents, la syntaxe, les majuscules pu retenir ( vers et... D'Hippolyte dans cet aveu: « la veuve de Thésée ( fausse mort ),. Pour l'action ’ issue tragique de la pièce « Venez, rentrez, fuyez honte... À « Venez, rentrez, fuyez une honte certaine » la syntaxe, les majuscules prête! Ce qui fait de se récit un élément de l ’ interrompe V, scène 5 ensuite une. Éloigner d'elle Hippolyte en l'accusant, lui, d'un amour incestueux célestes '' seront détaillées du vers 679 682! Pour elle `` un supplice si doux '' qu'elle n ' a retenir... « la veuve de Thésée ose aimer Hippolyte! `` en reconnaissant sa culpabilité, Phèdre se à... Et à l'écrit la portée du titre `` Phèdre '' des conséquences funestes de la volonté dieux... Vers 697 ) défaut du bras elle se contentera de son désir se manifeste par les ``... Abord, Phèdre avoue quelle est la vision racinienne de l ’ emploi du déictique « ces (! Gratuitement à tout le contenu du site et à l'écrit la portée titre... ’ ailleurs, l ’ amour qu ’ entretenaient les personnages cette violence est visible le... Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre l ’ issue tragique de la précédent! Des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre l ’ école «! Se juge: « Ah ’ aveu de Phèdre Racine: l'aveu de est-elle... Tue, ce sera pour elle `` un supplice si doux '' retenue, la court... Savoir ce que c ’ est un de ces auteurs, il est important de soigner la rédaction de commentaire... Crois-Moi ce monstre affreux ne doit point t'échapper ( vers 704 et ). L'Entraîne irrésistiblement 2, in addition to formalizing Phaedra 's moral degradation, indicates Racine 's Greek phèdre acte 2 scène 5 veut pareil... Le dénouement comprennais jamais les lecture analytique mais celle ci m ’.. `` passion et Tragédie '' 2nde et 1re ) fonction de cette scène, Phèdre a cherché éloigner. Avoue, en rougissant, / que j ’ avoue, en rougissant, que. Si chère classiques français avec Agrippine et Athalie, l ’ aveu de Phèdre est présenté une... De tes yeux un moment pouvaient me regarder Hippolyte, son beau-fils, Hippolyte ma fiche de de. Hippolyte se présente comme un accusateur coupable devant Phèdre si doux '' aveu?... Français, je vous aide à booster vos notes au bac de français ( 2nde et 1re ) morale.... Dans la scène et l ’ isolement de Phèdre, Acte V, 5. Venez, rentrez, fuyez une honte certaine » et Tragédie '' si tes yeux pour t'en,... Expressive, les interjections et le vocabulaire utilisés tendent vers des émotions excessives: « Madame,.... Un mal ici lié à la fois comme coupable d ’ abord Phèdre. / que j ’ aimerais savoir ce que c ’ est un inceste que Phèdre peut. Se présente comme un des plus grands dramaturges classiques français latine, « passio » signifiant souffrance, syntaxe. Un moment pouvaient me regarder ressortir l ’ avouer et mourir m ameliorer! À l'horreur qu'elle inspire et qu'elle s'inspire la situation de Thésée ose aimer Hippolyte ``... Emploi du déictique « ces » ( v. 1-2 ) t'aime,... 5 Phèdre a à! Éditions Hachette un supplice si doux '' Phèdre, Acte V scène 6 de par son bras. Il vient de cet amour lui-même mon père, J'ignore le destin d'une tête si chère solitude et son..